La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir.

Expédié en 48H

Paiement sécurisé CB

Satisfait ou remboursé 14j

UGS : 2957135914 Catégorie :

Nombre de pages: 79

Vous aspirez à trouver la donnée décisive qui permettra de répondre à votre recherche concernant ce bouquin : La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. ?

Nous avons une excellente nouvelle, nous allons y remédier !

Vous n’arrivez pas à vous décider concernant quel kindle de type Livre développement personnel idéal choisir ? Nous sommes réjouis de vous montrer en exclusivité ce merveilleux bouquin : La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. .

Les témoignages clients concernant cet ebook La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. sont essentiellement positifs, le classement est de 5,0 sur 5 étoiles ce qui en fait un taux élevé qui témoigne de la finition et fiabilité de ce bouquin catégorisé Livre développement personnel.

De plus, l’article La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. est doté de Nombreuses évaluations qui vont globalement expliciter un niveau satisfaisant de cet ebook type Livre développement personnel, ainsi qu’une épatante expérience client.

Globalement, selon les critiques clients s’étant procuré et lu ce kindle, après plusieurs semaines, il en résulte que ce livre La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. demeure enrichissant, d’une conception irréprochable, il se présente de même captivant et simple à suivre.

Ce bouquin La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. est celui qui bénéficie actuellement d’un véritable succès.

Sa fabrication, idéalement accomplie, vous garantit une formidable expérience de lecteur.

Vous pourrez très bien le lire fréquemment que périodiquement.

Nos spécialistes ont de même constaté une gamme de tarifs parmi ceux de nos jours affichés sur le net.

La gamme de prix varie à titre informatif entre 7€ et 10€

Attention, ce livre La grossophobie existe… Je ai rencontrée sans le savoir. est souvent victime de son succès pendant cette période de l’année.

Ne tardez pas à passer commande, car il n’y en aura probablement pas pour tous.

Caractéristiques générales transmises par l’auteur:

Exemples de commentaires:

– – Un récit sur la grossophobie, mais pas que… Ce petit livre où l’auteur nous raconte sa propre expérience, nous ouvre les yeux, à sa manière et de façon fort bien écrite, sur les discriminations. On y trouve une véritable envie de nous emmener avec plein d’énergie positive vers un monde si ce n’est plus intelligent, au moins plus conscient de ses travers.
– – Avec ce livre j’ai découvert qu’effectivement, la grossophobie est un fléau aussi pour les hommes. Christophe Le Vaillant a décidé de jouer « franc jeu » . Le lecteur le suit dans son combat. Il n’épargne personne. Je suis sorti de ce livre, qui est aussi par moment très drôle, convaincu qu’il faut lutter contre les, discriminations. En plus, ce livre est parfaitement bien écrit. Je vous le conseille.
– – Un texte fort qui résonne en ceux qui ont été ou sont confrontés à ces situations. Merci de mettre des mots et de l’humour !!
– – Une très belle plume et une histoire vraie qui se ressent tellement. Des coups de gueule et de l’espoir pour faire bouger les mentalités. J’ai adoré…ca se lit trop vite !
– – Pour les « gros » et pour les autres, un récit juste…!
– – 3 juin 2020. L’auteur, qui a une chaîne You Tube (le conteur de management) publie une vidéo dans laquelle il dit avoir été victime de grossophobie. Sans même le savoir. Suite à cela, il a reçu des messages le remerciant d’avoir osé en parler. C’est pour cela qu’il a écrit ce récit.
Il nous parle de discrimination à l’embauche, mais aussi de la « norme », de beauté, de ressentis.
Il n’hésite pas à apostropher le lecteur et à lui poser des questions afin de mieux l’obliger à réfléchir.
Ce livre dénonce certains travers, certaines idées toutes faites. Si la grossophobie en est le sujet, les réflexions restent valables pour d’autres formes de discrimination.
Sujet d’ailleurs rarement abordé. On parle beaucoup plus d’homophobie, ou de handicap , voire de l’emploi et des salaires des femmes que des « gros ».
Difficile d’en dire plus. A vous de découvrir les propos forts justes de Christophe.